SANTÉ & SÉCURITÉ AU TRAVAIL 

Prendre soin de sa santé au travail c’est :

  • Avoir une bonne hygiène de vie

  • Adoptez les bonnes pratiques

  • Respectez les règles et consignes de sécurité,

  • Adoptez de bonnes postures de travail,

  • Utilisez les équipements de protection collective et portez vos équipements de protection individuelle (EPI)...

  • Assurez-vous d’avoir bien compris ce que l’on vous demande,

  • N’hésitez pas à poser des questions, vous ne travaillez pas seul,

  • Parlez de vos difficultés à votre Maitre d’Apprentissage, à votre référent pédagogique ou au référent du CFA

 

Chaque apprenti(e) doit respecter les règles de sécurité qui s’appliquent dans leur entreprise.

LES 9 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE LA DÉMARCHE DE PRÉVENTION :

 

  1. Éviter les risques, c'est supprimer le danger ou l'exposition au danger.

  2. Évaluer les risques, c'est apprécier l’exposition au danger et l’importance du risque afin de prioriser les actions de prévention à mener.

  3. Combattre les risques à la source, c'est intégrer la prévention le plus en amont possible, notamment dès la conception des lieux de travail, des équipements ou des modes opératoires.

  4. Adapter le travail à l'Homme, en tenant compte des différences interindividuelles, dans le but de réduire les effets du travail sur la santé.

  5. Tenir compte de l'évolution de la technique, c'est adapter la prévention aux évolutions techniques et organisationnelles.

  6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins, c’est éviter l’utilisation de procédés ou de produits dangereux lorsqu’un même résultat peut être obtenu avec une méthode présentant des dangers moindres.

  7. Planifier la prévention en intégrant technique, organisation et conditions de travail, relations sociales et environnement.

  8. Donner la priorité aux mesures de protection collective et n'utiliser les équipements de protection individuelle qu'en complément des protections collectives si elles se révèlent insuffisantes.

  9. Donner les instructions appropriées aux salariés, c’est former et informer les salariés afin qu’ils connaissent les risques et les mesures de prévention.

 

LES SERVICES DE SANTE AU TRAVAIL

L'apprenti bénéficie d'une visite d'information et de prévention (VIP) dans le cadre de son embauche. Elle doit avoir lieu dans les 2 mois qui suivent l'embauche.

 

Lorsque l'apprenti est mineur, ou lorsqu'il travaille de nuit, cette visite doit avoir lieu avant son embauche.

 

Les services de santé au travail ont pour mission exclusive d’éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail (Art L.4622-2 du Code du Travail). Le médecin du travail conseille le salarié et l’employeur pour préserver la santé, la sécurité au travail et favoriser le maintien dans l’emploi. Comme tout salarié, vous bénéficiez d’une visite lors de votre embauche, avec le médecin du travail ou un autre professionnel de santé.

Tous ces professionnels sont soumis au secret médical. À tout moment vous pouvez solliciter une visite avec le médecin du travail :

  • Dans le cadre d’un problème de santé qui perturbe le travail, ou si le travail a des conséquences sur votre santé,

  • Pendant un arrêt de travail, afin de faciliter la reprise. (Ne pas confondre avec la visite de reprise qui est obligatoire pour tout arrêt de travail supérieur à 30 jours).

 

 

A QUI PUIS-JE PARLER DE MES DIFFICULTÉS ?

Si vous envisagez de rompre votre contrat d’apprentissage, n’entamez aucune démarche avant d’avoir eu un contact avec votre référent CFA.

L’intérêt d’être accompagné par le CFA, permet d’adopter des postures attendues pour une rupture réussie.

  • Difficulté dans ma progression pédagogique : Enseignants, formateurs de mon Institut de Formation

  • Problème de Santé, stress, malaise psychologique :  Médecin traitant, Service de santé au travail, employeur, Maitre D’apprentissage, élus du personnel, Référent Pédagogique, Référent CFA

  • Difficulté rencontrée sur le terrain employeur :  Référent CFA, Enseignants, formateurs, maître d’apprentissage, employeur, élus du personnel

  • Difficulté rencontrée dans mon centre de formation : Référent CFA

  • Questions concernant la mise en œuvre de mon contrat d’apprentissage : Référent Administratif du CFA, Maître d’apprentissage, Service des Ressources Humaines, élus du personnel, Inspection du travail

 
 

L’EGALITE PROFESSIONNELLE

 

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes implique le respect de principes tels que l’égalité en matière de rémunération et de déroulement de carrière.

 

« Nul ne doit subir d’agissement sexiste, défini comme tout agissement lié au sexe d’une personne, ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à sa dignité ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant. »

 

Sur les questions relatives à l’égalité entre les femmes et les hommes, vous pouvez  également vous reporter aux informations diffusées sur le site du Secrétariat d’État en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations.

JE SUIS VICTIME DE DISCRIMINATION

 

Toute personne victime ou témoin d’une discrimination, quels qu’en soient le motif (handicap, origine, sexe, âge, etc.) et le domaine (emploi, mais aussi, logement, accès à la santé, éducation, etc.), peut contacter directement et en toute confidentialité les équipes juridiques du Défenseur des droits, via la plateforme 

www.antidiscriminations.fr

 

Cette plateforme, accessible aux personnes sourdes et malentendantes, est également dotée d’un numéro de téléphone, le 39 28 (de 9 h à 18 h, prix d’un appel local) et d’un tchat (de 9 h à 18 h).*

Vous pouvez également vous rendre sur le site du défenseur des droits de l’homme :

https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/institution/competences/lutte-contre-discriminations

Par téléphone (information générale)

09 69 39 00 00

Coût d'un appel local

Du lundi au vendredi de 8h à 20h

Par courrier (pour saisir le Défenseur des droits) Par courrier gratuit, sans affranchissement

Défenseur des droits

Libre réponse 71120

75342 Paris cedex 07

Attention : joindre à votre courrier les photocopies des pièces relatives à votre saisine.

 

N’hésitez pas également à contacter le CFA :

Aurélie VEIGA

Chargée de projets RH – Diversité et handicap

01.80.46.30.61 - aurelie.veiga@adaforss.fr

 
 

JE SUIS VICTIME DE HARCELEMENT MORAL

Le harcèlement moral se manifeste par des agissements répétés qui ont pour objet ou effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte aux droits de la personne du salarié au travail et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. Son auteur : un employeur, un collègue de la victime, quelle que soit sa position hiérarchique, …

JE SUIS VICTIME DE HARCELEMENT SEXUEL

 

Le harcèlement sexuel est défini par l’article 222-33 du code pénal :

 

  • Le harcèlement sexuel est le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante.

 

  • Est assimilé au harcèlement sexuel le fait, même non répété, d’user de toute forme de pression grave dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l’auteur des faits ou au profit d’un tiers. […] 

Quelques conseils si vous êtes victime de harcèlement (sexuel ou moral)

 

  • Ne pas vous isoler !

  • Echanger avec votre entourage professionnel

  • Consulter votre médecin traitant

  • En parler avec votre médecin du travail qui vous aidera et vous conseillera

  • Veiller à l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle

  • Contacter l’équipe du CFA qui pourra vous orienter

 

Vous pouvez en parler à votre employeur, à votre Maitre d’Apprentissage, au médecin de la médecine du travail, à votre référent CFA ou votre référent pédagogique.

 

Vous pouvez également vous rendre sur le site du gouvernement

https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/faire-cas-harcelement